Un écrin pour Rapetour

Bassin et jardins structurés

 

Rapetour retrouve petit à petit son environnement de jardin tel que le le décrit un contrat de travail passé le 8 février 1644 par le seigneur de l'époque avec un sieur Delacolonge à l'effet de l'entretenir.

Ce contrat nous apprend que durant la première moitié du XVIIème le jardin de Rapetour contient des buis taillés, des rosiers palissés, un verger d'arbres fruitiers, des ruches, deux pigeonniers en bois de peuplier, des clos de vignes et même un vivier à poissons.

 

Cette description nous renvoie directement à la représentation des jardins des villas médicéennes italiennes telles que les a peintes Giusto Utens, peintre flamand, dans ses "lunettes" de 1599 à 1602.

On songe par exemple à El Trebbio ci-dessus ou Cafaggiolo, "Castellos" très proches de par leur architecture et leur environnement de jardin. 

Le parti pris a Rapetour est donc la création d'un jardin écrin autour du château inspiré des années 1560/1600: on parlera d'un jardin "maniériste" où le choix des plantes, de leurs couleurs, de la statuaire de jardin fera bien entendu directement écho à la symbolique humaniste et alchimique très importante à cette période dans la demeure.

 

Ce jardin en cours de réalisation formera un ensemble harmonieux avec son environnement avec, notamment, une intégration des parcelles de vignes comme c'était le cas à l'époque.

En effet, la particularité des jardins de la seconde moitié du seizième siècle est l'absence de coupure nette entre jardin formel et paysage agricole alentour: il convient de toujours garder à l'esprit que les maisons fortes sont à la fois des bastions défensifs et le centre d'un grand domaine agricole dont le seigneur tire des revenus subséquents.

 

 

Les pièces de verdure de Rapetour

A la fin de votre visite vous traverserez, accompagnés de votre guide, les pièces de verdure déjà réalisées.